Conseils pour artistes indépendants.
Appelez-nous : 09 63 61 93 64

Le streaming est la première source de revenus du groupe Warner MUSIC.

La plupart des maisons de disques sont en pleine renégociation avec Spotify et les autres plateformes de streaming (comme YouTube). Ces discussions arrivent à un moment crucial pour toute l'industrie musicale. Le streaming est, ou est sur le point d'être, la première source de revenus de la majorité des maisons de disques et labels.

Le basculement est arrivé plus vite que prévu. En mai 2016 le groupe Warner Music a annoncé que le streaming était devenu la principale source de revenus de sa partie musique enregistrée dépassant les produits physiques (CD et vinyles) et les téléchargements payants.

Qu'est ce que ça change pour un artiste indépendant comme vous ?

Pas grand chose en fait.

La plus grosse partie des ventes de CD des maisons de disques se faisait en magasin. C'est de là qu'elles tiraient la majorité de leurs revenus. Depuis quelques années, la vente de CD en magasin ayant lourdement chuté, elles ont du miser sur d'autres sources de revenus, comme le streaming.

Les revenus générés par le streaming sont très faibles par rapport au nombre d'écoutes. Il faut donc plusieurs millions de diffusions pour que cela rapporte un revenu intéressant. Seuls les anciens gros vendeurs de CD et autres artistes très médiatisés peuvent en vivre.

Les artistes indépendants, eux, n'ont jamais beaucoup vendus en magasin, leurs ventes se faisant surtout lors de concerts. La baisse des ventes de CD en magasin a donc peu d'impact sur leurs revenus. Les ventes en concert ont même plutôt tendance à augmenter, c'est donc l'effet inverse qui s'opère : on observe plutôt une hausse des revenus tirés de la vente de CD.

Quant au streaming, il faut le considérer comme un outil de promotion pour un artistes indépendant, surement pas comme une source de revenus. Les quelques centaines d'écoutes généralement constatées par album rapportent moins que la vente de 5 CD.

On est donc loin d'un basculement des revenus de la vente physique vers le streaming pour les artistes indépendants. Et cela ne devrait pas changer.

© Olivier Miljeu